Le clicker training : la meilleure façon d'éduquer le chien.

Attention ! Vous allez découvrir le plus petit et le plus fantastique des outils de communication et d’éducation du chien (et de tout autre animal).

Sommaire

Comment utiliser le clicker training ?

Pourquoi utiliser un clicker ?

Quelle friandise pour le dressage du chiot ?

Comment apprend mon chien ?

Qu’est-ce que le conditionnement opérant ?

Rééduquer avec le clicker



Comment utiliser le clicker training ?

Le clicker n’est rien d’autre qu’une languette métallique enfermée dans un boîtier plastique et pourtant, bien utilisé, il fait des miracles. Il ne suffit pas en effet de cliquer en donnant un ordre à son chien pour que celui-ci obéisse. il faut d’abord comprendre comment utiliser l’objet et pour ce faire, il est nécessaire de comprendre l’apprentissage.

C’est ce qu’on vous propose de faire dans le paragraphe 4 : comment apprend mon chien. Vous y découvrirez la théorie de l’apprentissage selon Skinner et la notion de renforcement. Vous comprendrez aussitôt pourquoi nous enseignons des comportements à nos chiens, alors que ces comportements nous agacent. Pour le moment, voyons pourquoi utiliser le clicker et ce qu’il offre de plus que l’éducation traditionnelle.

Pourquoi utiliser un clicker ?

Utiliser le clicker c’est comme prendre une photo. On capture un moment. Première leçon : il va falloir être précis. Votre éducateur canin va vous y aider. Il est plus facile et plus précis d’appuyer sur un bouton à un moment donné que de dire : “ouiii c’est bien mon chien, c’est ça qu’il faut faire !"

Et oui. Le clicker permet de dire tout ça en un …Click ! Mais le clicker veut dire autre chose. il veut dire aussi : ta friandise arrive ! Le clic est une promesse et le chien va vite l’apprendre. Comment ? En “chargeant le clicker”. En lui donnant une friandise après chaque clic. Au bout d’un moment rapide, votre chien aura assimilé que le clic précède un bonbon. Très bien mais ensuite ?

Ensuite, il vous reste à cliquer quand votre chien vous offre un comportement qui vous plaît. Il recevra une friandise aussitôt. Conclusion, s’il veut une autre friandise, il proposera le même comportement. Et voilà pourquoi un chien ou un chiot apprend plus vite et de façon plus durable qu’avec les méthodes traditionnelles ou encore les méthodes coercitives (à bannir).

Quelle friandise pour le dressage du chiot ?

Le choix de la friandise pour le chien et surtout pour le chiot est un sujet qui revient souvent. Bien que le chien soit un commensal de l’homme (c’est à dire qu’il mange à la table de l’homme ; et oui c’est la définition), le chien ne digère pas tout et son estomac n’apprécie pas toujours les changements de régimes alimentaires. Contrairement au loup, avec le temps et la domestication, le chien a fini par digérer l’amidon. Néanmoins il faut faire attention à ce que l’on donne à son chien. Le problème c’est qu’avec le clicker training, vous allez donner beaucoup de friandises. Alors, qu’elles sont-elles ? Le choix de la friandise dépend en premier lieu de l’appétence. on ne motive son chien qu’avec une friandise qu’il adore. Sinon, il trouvera mieux à faire que travailler avec vous. Vous avez le choix entre les friandises du commerce, mais attention au budget ; les saucisses de Francfort d’une marque bien connue et qu’on glisse dans un hot dog. Les chiens les affectionnent souvent. Vous pouvez aussi opter pour des bouts d’emmental ou encore de saucisson. Dans tous les cas de figure, l’idée n’est pas de faire grossir votre loulou. Dans un morceau de fromage gros comme un ongle de pouce, on peut découper environ six petites friandises. N’oubliez pas que votre chien a un odorat hors norme et que l’odeur va suffire à le motiver.

Comment apprend mon chien ?

Nous voici au coeur du sujet : comment votre chien apprend-il ? Il apprend par expérience et par ce qui en découle. En réalité, nous fonctionnons de la même façon. Posez votre main sur une plaque de cuisson brûlante. Vous venez d’apprendre qu’il ne faut pas mettre la main sur cette plaque. Allez vous le refaire ? Je doute. Certains éducateurs appliquent ce système et bien sûr, nous vous déconseillons de le faire. Le chien tire en laisse, l’éducateur tire un grand coup sur la laisse. Autre version, il secoue une bouteille remplie de pièces au-dessus de la tête du chien pour l’effrayer. Ne riez pas et cherchez sur internet, vous allez les voir. Bref, cette méthode ne fonctionne pas. Elle enseigne seulement que le conducteur du chien est violent et instable. Le chien va obéir par peur. S’il est stressé, son taux de cortisol va grimper et l’empêchera d’apprendre.

A contrario, imaginez un mendiant qui découvre qu’en souriant il obtient une pièce. Selon vous, va-t-il sourire à l’avenir ? Oui, chaque fois qu’il voudra obtenir un peu d’argent. Le chien agit de la sorte.

Qu’est-ce que le conditionnement opérant ?

C’est ici que nous allons parler de Skinner. Burrhus Frederic Skinner à qui nous devons beaucoup, nous les éducateurs comportementalistes canins. La boîte de Skinner est célèbre. Un rat y est enfermé. Une pédale, si elle actionnée, délivre de la nourriture. Le rat sans être guidé, finit par découvrir qu’en appuyant sur la manette par mégarde, il obtient à manger. Il tente à nouveau, mais cette fois c’est volontaire. Le processus est en route. Il vient d' apprendre à appuyer sur une pédale. Si chaque fois qu’il appuie sur cette pédale, une lumière s’allume, il va associer la friandise et la lumière. Par la suite, s’il propose un autre comportement et que la lumière s’allume, il va s’attendre à recevoir sa récompense. Voilà notre rat conditionné. Vous venez de comprendre comment dresser un chien.

Rééduquer avec le clicker

La technique du clicker training pour les chiens n’est pas aussi simple que cet article peut le laisser penser. Il faut bien sûr établir un plan de progression pour obtenir un comportement final, il faut savoir cliquer au bon moment, revenir en arrière dans le plan si le chien bloque etc. Mais la force de l’éducation canine au clicker est surtout d’encourager le chien à entrer dans une relation avec vous. C’est lui qui propose des comportements. Vous pouvez alors les capturer tels qu’ils sont; par exemple, votre chien aime croiser les pattes avant, vous allez , en cliquant, et en renforçant, l’encourager à reproduire le comportement. Ensuite vous poserez un ordre sur ce comportement : cross ! ou bien : croise ! Et voilà, le tour est joué.

Il existe donc plusieurs façons de travailler au clicker : le shaping (ou façonnage du comportement), le luring, utilisation d’un leurre pour amener le chien à produire un comportement (que vous capturez ensuite avec votre clicker) et tout simplement la capture, comme nous l’avons vu avec les pattes croisées.

La quatrième utilisation du clicker est phénoménale : elle consiste à encourager un chien à produire des comportements sociaux agréables. C’est une façon douce et diablement efficace de rééduquer le chien, c’est à dire de faire baisser ses émotions, ses peurs, qui conduisent le plus souvent à de la réactivité. Typiquement, nous pouvons amener un chien à ne plus aboyer ou bien à cesser les aboiements sur ordre. Efficace pour les chiens qui aboient de manière intempestive. Le clicker aide aussi à ce type de travail.